Actualités saisonnières

Evènement : 70 arbres fruitiers arrivent !

9 novembre 2021 - Actualités

Le Domaine du Présent continue sa conquête vers l’agroécologie et plantera à la fin du mois de novembre, 70 arbres fruitiers pour participer à la biodiversité. Vous pourrez y découvrir des pommiers, des poiriers, des cerisiers, des pruniers, des noisetiers, des amandiers, des noyers, des châtaigniers, des actinidias (kiwis), des mûriers, des framboisiers ou encore des myrtilliers.

Vous souhaitez participer à leur plantation ? Contactez-nous !

 

Prendre soin du vivant et de la planète

Cette démarche a pour objectif de s’intégrer dans un projet global de prendre soin du vivant et de la planète. Elle est possible, aujourd’hui grâce à 3 de nos mécènes nantais, qui ont participé à la reforestation du lieu, qui partagent les valeurs du domaine et qui veulent accompagner la transition écologique.

Pour l’occasion, Céline Cado a fait appel aux Pépinière du Val d’Erdre, une entreprise locale, productrice française et certifiée Plante Bleue. Cette certification nationale garantit officiellement que les végétaux ont été produit de manière éco-responsable par des entreprises de production horticoles ou de pépinière certifiées.

     

Ces fruitiers viendront rejoindre les 30 fruitiers plantés au printemps dernier. Le verger comptera désormais 100 arbres, un nombre qui n’a pas été choisi au hasard par Céline Cado.

 

Connaissez-vous l’histoire du 100ème singe ?

 

Imo, la première laveuse

Une espèce de singe, le macaque japonais a été observée à l’état sauvage sur une période de 30 ans. En 1952, sur l’île de Koshima, des scientifiques nourrissaient les singes avec des patates douces crues en les jetant sur le sable. Les singes aimaient le goût mais trouvaient leur saleté déplaisante. Une femelle âgée de 18 mois, appelée Imo, pensait qu’elle pouvait solutionner le problème en lavant les patate dans un ruisseau tout près. Elle enseigna cette à sa mère. Leurs compagnes de jeu apprirent aussi cette nouvelle façon de faire et l’enseignèrent aussi à leur mère.

 

Une découverte qui se transmet

Entre 1952 et 1958 tous les jeunes singes apprirent à laver les patates douces remplies de sable pour les rendre plus agréables au goût. Seuls les singes adultes qui imitèrent leurs enfants apprirent cette amélioration sociale. Les autres singes adultes conservèrent leur habitude de manger des patates douces sans les laver.

Alors quelque chose d’étonnant se produisit. À l’automne de 1958, un certain nombre de singes de Koshima lavaient leurs patates douces, leur nombre exact demeure inconnu. Supposons que lorsque le soleil se leva un matin, il y avait 99 singes sur l’île de Koshima qui avaient appris à laver leurs patates douces. Supposons encore qu’un peu plus tard ce-matin là, un centième singe apprit à laver les patates.

Ce soir-là presque tous les singes de la tribu se mirent à laver les patates douces avant de les manger. L’énergie additionnelle de ce centième singe avait créé une sorte de percée scientifique !

 

Au-delà de l’île

Mais notez ceci : la chose la plus surprenante observée par ces scientifiques fut le fait que l’habitude de laver les patates douces fit alors un saut au-dessus de la mer pour rejoindre des colonies de singes habitant d’autres îles ainsi que la troupe de singes de Takasaki yama sur le continent qui commencèrent aussi à laver leurs patates douces. C’est ainsi que le macaque japonais a été surnommé le « laveur de patates ».

Ce phénomène du centième singe montre que la nécessite d’un changement s’impose lorsqu’un nombre suffisant de personnes prennent conscience de la valeur ajoutée du changement. C’est cette force que souhaite refléter le verger du Domaine du Présent.

 

Participez à la plantation des 70 fruitiers

 

Vous souhaitez faire partie de ces 100 singes ? Venez nous aider à planter ces 70 arbres fruitiers au Domaine du Présent.